précédent
suivant

Etel Adnan, Hans Ulrich Obrist

Conversation avec Etel Adnan

"Etel Adnan est née en 1925 à Beyrouth. Après des études à la Sorbonne et à Harvard, elle a enseigné la philosophie en Californie. Des livres sur la guerre civile libanaise comme Apocalypse arabe ou Sitt Marie Rose font d'elle l'une des voix les plus importantes et les plus écoutées du féminisme et du Mouvement pour la paix. 
Tant dans ses poèmes, que dans ses romans, ses vidéos ou ses toiles, ce qui importe pour elle, c'est la manière dont l'homme et le monde se construisent à partir des éléments de la nature. Je pourrais dire de ses œuvres plastiques et de ses textes qu'ils forment une architecture cosmique et, bien qu'elle ne construise ni pont ni maison, qu'elle est l'une des plus grandes architectes que je connaisse.
Etel Adnan est sans conteste une grande artiste, et l'une des personnes les plus sages que j'ai pu rencontrer, un vivant trésor d'inspiration."
Hans Ulrich Obrist

 

 

Au carrefour des civilisations arabe et occidentale, Etel Adnan développe une œuvre littéraire et plastique qui transcende les barrières culturelles et politiques. Elle parle avec lucidité et émerveillement de ces mondes au cœur desquels elle habite, prenant en toutes choses le parti de la beauté.

 

Du même auteur :
Voyage au Mont Tamalpaïs
Le Maître de l'éclipse

Saisons

 

 

  • Commander
  • Graphiste : Sylvia Tournerie
  • 5 reproductions noir et blanc
  • 128 pages
  • 12 x 19 cm
  • Couverture brochée
  • Paru en juin 2012
  • ISBN : 978-2-917217-30-6
  • 12,00 €
> Dossier de presse