précédent
suivant

Eva Nielsen

Eva Nielsen

« J’ai toujours été fascinée par l’énergie des femmes peintres qui prennent d’assaut la peinture, physiquement, comme Helen Frankenthaler ou Joan Mitchell. Leur corps tout entier est engagé dans la peinture, dans la fabrication et dans la réception de leur œuvre chez le regardeur. Le motif du paysage, de la peinture d’histoire, des panoramas, était souvent associé dans l’histoire de l’art à un registre masculin. J’aime beaucoup l’idée de contrer cette image d’une possession virile de la peinture, cette vision du “grand peintre dans son atelier”. Des peintres comme Emily Carr, Georgia O’Keeffe ou Hilma af Klint ont, à mon sens, une vision forte de ce que peut susciter un paysage, à la fois physiquement et ontologiquement. J’aime le fait qu’elles ajoutent une nouvelle dimension au sublime et au grandiose, un regard plus distancé et presque facétieux. » (Eva Nielsen, extrait de l’entretien avec Joël Riff)

en savoir plus
  • Commander
  • Graphiste : Thomas Bizzari et Alain Rodriguez
  • 145 reproductions couleur
  • 192 pages
  • 19 x 24,5 cm
  • Couverture brochée sous jaquette en acétate sérigraphiée
  • Edition bilingue français / anglais
  • Paru en septembre 2019
  • ISBN 978-2-490505-06-7
  • 30,00 €